L'Omaha

AddThis Social Bookmark Button

 

   Apparu dans les années 60, l'Omaha est l'une des trois variantes de poker les plus jouées au monde avec le Stud et derrière le Texas Hold'em. Son développement ne fait que s'accroître et beaucoup de joueurs de Texas Hold'em se mettent dorénavant au Omaha, le nouveau jeu à la mode.

   L'Omaha fait partie de la famille des Hold'em, c'est un poker ouvert où les joueurs disposent de cartes privées et de cartes communes comme au Texas Hold'em. Comme au Texas Hold'em également, il y a quatre tours d'enchères, avant le flop, après le flop, après le turn et après la river.

   En revanche, et c'est ce qui fait la principale différence avec le Texas Hold'em, il y a deux règles très importantes en Omaha qui sont :

   • les joueurs reçoivent 4 cartes privées au lieu de 2 au Texas Hold'em,
   • les joueurs doivent obligatoirement utiliser 2 cartes privées et 3 cartes communes exactement, ni plus ni moins, pour former leur combinaison de 5 cartes.

 

mainomaha1

En Omaha, les joueurs reçoivent 4 cartes privées
mais doivent en utiliser seulement 2.

 

   On comprend ici toute la difficulté du Omaha où les combinaisons possibles sont beaucoup plus nombreuses qu'au Texas Hold'em. Ainsi, si vous avez en main un carré d'As, et bien cela ne vous sert à rien puisque vous ne pourrez vous servir que de seulement deux As et non des quatre. De même, si les cinq cartes communes du tableau présentent quatre piques et que vous avez l'As de pique dans vos quatre cartes, mais pas d'autre pique, alors vous n'avez pas la couleur, contrairement au Hold'em où vous avez alors la couleur "max".

 

But du jeu :

   Comme dans toutes les variantes de poker, le but du jeu à l'Omaha est de prendre tous les jetons de vos adversaires en gagnant des coups, soit en réalisant une meilleure combinaison de 5 cartes qu'eux, soit en les forçant à abandonner le coup avant la fin de celui-ci en leur montrant, par le biais de vos mises, que vous avez une meilleure main qu'eux. Et évidemment, il est possible aussi de bluffer!

 

jetons

Au poker, le but est de gagner les jetons de ses adversaires.

 

Résumé des règles :

   L'Omaha se joue avec un jeu de 52 cartes, chaque joueur reçoit la même quantité de jetons, qui constitue le tapis, et 4 cartes fermées, appelées également cartes privées, qui sont connues de lui seul. Le premier tour d'enchères a lieu, puis le donneur ou le croupier découvre 3 cartes qui sont communes à tous les joueurs : le Flop. Un nouveau tour d'enchères a lieu, puis le donneur retourne une carte supplémentaire commune à tous les joueurs qui s'ajoute au Flop : le Turn. Nouveau tour d'enchère, puis une dernière carte commune, la River, est retournée. Le dernier tour d'enchères a lieu, puis s'il reste plus d'un joueur en jeu on compare la force des mains. La meilleure combinaison de 5 cartes formée avec 2 des 4 cartes fermées et 3 des 5 cartes communes est déclarée gagnante du coup et le joueur remporte les jetons qui ont été misés lors de chaque tour d'enchères.

 

mainomaha2

En Omaha, il faut faire la meilleure combinaison
à partir de 2 cartes privées et de 3 cartes communes.

 

Déroulement d'un coup d'Omaha Pot Limit en détails :

LES BLINDS

   Avant que le donneur (Dealer), ou le croupier dans un casino, ne distribue les cartes, les joueurs placés à la gauche de celui-ci doivent au préalable miser la petite blind (Small Blind) et la grosse blind (Big Blind). Ces mises forcées "à l'aveugle" ont pour but de donner un enjeu au coup qui va se dérouler en obligeant les joueurs à être moins timorés. En effet, s'il n'y avait pas ces mises obligatoires, les joueurs n'auraient aucun intérêt à jouer. En revanche, avec les blinds, les joueurs sont obligés de jouer pour récupérer ces mises qu'ils ont perdues. La valeur de la grosse blind est toujours le double de la valeur de la petite blind. A noter qu'en tournoi, la valeur des blinds augmente dans le temps, on appelle cette augmentation des blinds "la structure des blinds".

   Le donneur est symbolisé par un gros jeton, appelé bouton, sur lequel est inscrit soit le mot "dealer" soit tout simplement la lettre "D". Le bouton se déplace autour de la table dans le sens des aiguilles d'une montre, de joueur en joueur, et à la fin de chaque coup. Ainsi, chaque joueur recevant le bouton devient le donneur de cartes. Chaque joueur est donc donneur à tour de rôle.

bouton_et_blinds

Sens de parole et positions au poker Omaha.

 

   Une fois les blinds misées, le donneur distribue quatre cartes face cachée à chaque joueur. Ces quatre cartes fermées constituent la main de départ.

1ER TOUR D'ENCHERES : PRE-FLOP

   Le premier joueur à "parler" est celui qui est placé immédiatement à gauche du joueur qui a misé la grosse blind. On dit qu'il a la position UTG (Under The Gun) car il a le désavantage de parler le premier. Trois choix s’offrent à lui selon l'évaluation qu'il fait de la valeur de ses cartes, de sa position par rapport au bouton et du profil de ses adversaires : 

   • il peut payer en jetons le montant de la grosse blind, on dit qu'il suit l'enchère (Call) ce qui lui permet de rester dans le coup, 
   • il peut relancer (Raise) pour élever le niveau des enchères, forçant de ce fait ses adversaires à miser davantage s’ils veulent rester dans le coup, et pour augmenter la valeur du pot (la quantité de jetons en jeu). La relance doit être au minimum le double de l'enchère précédente (ici, le double de la grosse blind) et au maximum du montant total du pot car le Omaha se joue le plus souvent en Pot Limit,
   • il peut passer (Fold) s’il estime que le prix à payer est trop élevé aux vues des circonstances, dans ce cas il ne participe pas au coup et rend ses cartes, face cachée, au donneur.

 

   Chaque joueur parlera ensuite à son tour dans le sens des aiguilles d’une montre. S'il veut participer au coup il devra miser au minimum le montant de la dernière enchère. Il annonce alors payé ou suivi. Il peut aussi relancer, au moins du double, ou décider de passer.

   Ce premier tour d’enchères se termine quand la plus grosse mise a été égalisée et que les autres joueurs ont passé. Si un joueur mise et que personne ne le paye, il remporte le pot et le coup est terminé. Le coup suivant démarre alors.

LE FLOP

   Le donneur, après avoir écarté ou "brûlé" la première carte du dessus du paquet pour éviter toute tricherie, retourne 3 cartes qu’il pose sur la table face visible. Ces trois premières cartes sont appelées le flop et sont communes à tous les joueurs.

  Selon que le flop complète ou non les cartes que les joueurs ont en main, qu’il leur apporte un tirage (c'est une combinaison presque faite) ou une main faite (si l’on touche une combinaison gagnante au flop, on dit généralement que le joueur "touche son flop"), les joueurs peuvent décider de la façon dont ils vont jouer le coup, l'idéal étant de jouer de manière à prendre un maximum de jetons à ses adversaires, c'est ce qu’on appelle optimiser un coup.

 

2EME TOUR D'ENCHERES : POST-FLOP

   Le deuxième tour d'enchères se déroule sur le même principe que le premier, chaque joueur pouvant miser, relancer ou passer. Le premier joueur à "parler" est cette fois le joueur directement à gauche du bouton. Ce joueur ne peut pas passer en étant premier de parole.

   Tant qu'aucune mise n'a été faite, un joueur peut dire check ou parole, ce qui signifie qu'il ne mise pas mais reste dans le coup et se réserve le droit de miser ou de passer plus tard dans le coup, quand d'autres joueurs se seront déclarés. Il peut arriver que tous les joueurs checkent ou que les mises éliminent un ou plusieurs joueurs. Le coup peut encore se terminer là si un joueur mise et que personne ne le suive. On passe au tour suivant lorsque tous les joueurs se sont alignés sur la mise la plus haute ou qu'ils ont tous dit check.

LE TURN

   Une fois le 2ème tour d'enchères terminé, le donneur brûle la carte au-dessus du paquet et pose la carte suivante face visible à côté des trois premières cartes du flop. Cette carte est appelée le turn ou tournant. Quatre cartes ouvertes sont maintenant visibles par les joueurs et un troisième tour d’enchères commence.

3EME TOUR D'ENCHERES

   Comme lors du 2ème tour d'enchères, c'est le joueur à gauche du donneur restant encore dans le coup qui parle en premier. Les joueurs peuvent miser, relancer, passer ou checker s'il n'y a pas eu de mise avant leur tour de parole.

LA RIVER

   Le donneur brûle pour la dernière fois une carte du dessus du paquet et pose une 5ème et dernière carte à côté des quatre cartes déjà présentes. Cette carte s’appelle la river ou rivière. Les cinq cartes communes sont maintenant visibles, elles forment le tableau (Board). Un dernier tour d’enchères commence par le joueur à gauche du bouton.

cartes_et_board
Au poker Omaha,
le tableau est formé des cartes du Flop, du Turn et de la River.

 

4EME TOUR D'ENCHERES

   C'est le dernier tour d'enchères. Plusieurs éventualités peuvent alors se présenter :

   • un joueur mise, plus ou moins gros, et le ou les autres joueurs qui étaient restés dans le coup jusqu'ici, passent. Le joueur qui a misé remporte le pot sans avoir à montrer ses cartes,
   • check général de tous les joueurs, tout le monde reste dans le coup sans miser. Il va falloir comparer les combinaisons de chacun,
   • un joueur mise et un ou plusieurs joueurs le suivent, c'est-à-dire qu'il(s) paye(nt) pour voir. Dans ce cas aussi il va falloir comparer les combinaisons de chacun,

Dans ces deux derniers cas, on procède à l'ultime étape, l'abattage.

L'ABATTAGE

   Quand toutes les enchères sont terminées, les joueurs doivent montrer leurs cartes sur la table au cours de l'abattage (showdown). Le premier joueur à montrer ses cartes est le premier joueur à avoir ouvert les enchères, ou le premier joueur à avoir relancé l'ouverture d'un autre joueur. Si tous les joueurs ont checké, c'est le joueur à gauche du bouton qui montre ses cartes en premier. Les joueurs suivants ne sont pas obligés de montrer leurs cartes si leur jeu n'est pas meilleur que le jeu des joueurs ayant montré leurs cartes avant eux. Celui qui remporte le pot est le détenteur de la meilleure combinaison de poker de 5 cartes. S'il y a égalité entre deux joueurs, le pot est partagé en deux (Split).

APRES

   Une fois que le vainqueur a récupéré ses jetons, on passe au coup suivant, et on recommence. Le bouton dealer est déplacé autour de la table dans le sens des aiguilles d'une montre et décalé d'un joueur qui devient le nouveau donneur.

 

   Le poker Omaha n'est quasiment joué qu'en Pot Limit dont voici le principe : 

   • les joueurs peuvent relancer d'un montant compris entre le double de la mise adverse précédente et le montant total du pot constitué des mises des joueurs depuis le début du coup, mais pas plus. En Pot Limit Omaha (PLO), les joueurs ne peuvent pas faire "tapis" (All-in). Exemples :
- s'il y a 200 au pot, et aucune mise avant le joueur, ce joueur peut miser un montant compris entre la valeur de la grosse blind et le montant du pot, soit 200 au maximum.
- s'il y a 200 au pot, et qu'un joueur a misé 100, un autre joueur peut alors relancer au maximum d'un montant de 500 (300 pour payer le montant du pot + 200 pour relancer).
- s'il y a 200 au pot, et que deux joueurs ont misé 100, un autre joueur peut alors relancer au maximum de 600 (400 pour payer le montant du pot + 200 pour relancer).

 

Exemple de mains en Pot Limit Omaha :

omahaexemple1

 


Sur ce coup, c'est la main avec 6d et 7d qui gagne en faisant une quinte flush

.